France agence immobiliere
Publié le - 30 v. -

LMNP : la colocation meublée est-elle vraiment avantageuse ?

La colocation en Loueur Meublé Non Professionnel comporte un certain nombre d’avantages insoupçonnés. Par conséquent, il importe de les connaître avant de se lancer. Décryptage !

Financing, Housebuilding, To Build

La mutualisation des risques locatifs

Les risques locatifs constituent l’un des gros inconvénients d’un investissement immobilier locatif. Même les propriétaires de biens meublés y sont exposés. On parle notamment des impayés et des vacances locatives. Il est possible de les supprimer en optant pour la colocation meublée. 

L’appartement ou le logement (collectif) étant occupé par plusieurs colocataires. Les risques locatifs sont mutualisés. Il existe des baux spécifiques qui protègent le propriétaire bailleur grâce notamment à une solidarité sur les loyers entre colocataires. 

Afin d’éviter de tomber dans une longue période de vacances locatives, il est judicieux d’investir dans une ville économiquement dynamique. L’emplacement du bien impacte également le taux de fréquentation de l’appartement. S’il est bien desservi par les transports en commun et se trouve à proximité des commerces, le taux ne peut qu’être meilleur. 

La rentabilité locative

Investir avec le statut LMNP en colocation meublée permet de dégager des revenus locatifs élevés. En moyenne, ils oscillent entre 8 % et 10 %. Le taux de rendement d’un bien bénéficiant d’un emplacement prémium peut atteindre les 15 %. C’est largement supérieur par rapport à la rentabilité d’un investissement classique (location vide). 

Il convient de bien distinguer la rentabilité brute et la rentabilité nette. La deuxième notion prend en compte les différentes charges (impôt inclus). Plus concrètement, le rendement net d’un investissement en colocation s’obtient en divisant le montant du loyer annuel par le prix d’acquisition. Il faudra ensuite soustraire le montant des charges, et multiplier le résultat par 100. 


La fiscalité applicable aux revenus locatifs

La fiscalité applicable aux revenus tirés d’une colocation s’avère très avantageuse. Ils sont classés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Cerise sur le gâteau, le propriétaire-bailleur peut d’ailleurs choisir entre deux régimes d’imposition : le micro-BIC et le réel. 

En déclarant ses revenus en régime micro-BIC, le propriétaire-bailleur bénéficie d’un abattement forfaitaire de 50 %. En clair, seulement la moitié de ses recettes locatives sera imposée. En optant pour le régime réel, il a la possibilité de déduire de ses revenus différentes charges : les frais d’acquisition, travaux d’entretien ou de réparation, les intérêts d’emprunt, etc.
 

Réagissez.

Les publications similaires de "immobilier"

  1. 28 Mars 2021Nos solutions pour changer de quartiers sans stress à Lyon175 v.
  2. 21 Janv. 2020Emprunter pour rénover sa maison555 v.
  3. 13 Août 2019Comment fonctionne le don d'argent gratuit pour ses proches ?971 v.
  4. 13 Août 2018Les agences Francaises les plus reconnues1383 v.
  5. 10 Mars 2018Quels sont les équipements qui sont éligibles au crédit d’impôt énergétique en 2018 ?1555 v.
  6. 1 Juin 2017Envie de s'installer prés de Biarritz et Bayonne ?1714 v.
  7. 25 Mai 2017Pourquoi l'immobilier est si tendu à la capitale ?1713 v.
  8. 23 Mars 2017Trouvez vos bureaux à l'achat ou la location sur Paris1902 v.
  9. 22 Fév. 2017Gérer efficacement son patrimoine sur le long terme1740 v.
  10. 2 Janv. 2017Des professionnels à votre écoute pour stocker vos biens1769 v.
  11. 28 Nov. 2016Le pays basque, un vaste choix pour investir dans l'achat d'un appartement1486 v.